Les choses changent et évoluent

Partager/imprimer

Dans le monde funéraire, comme pour le reste de la société, les choses changent.

Certes il y a encore des funérailles, des cercueils, des urnes, et des rites qui existent, qui ont peu changé avec le temps. Mais il y a aussi les nouvelles tendances, les tendances alternatives pour les sépultures des corps. Elles nous arrivent de partout à travers le monde.

Je prends un peu de votre temps vous en présenter quelques-unes.

Prenons l’entreprise qui, avec les cendres d’un défunt, peut créer un diamant. Un diamant qui peut être intégré dans un pendentif à une chaîne.

Le monde funéraire subit lui aussi des changements de visions pour l’environnement et l’écologie.

La compagnie Coejo, basée à New York, offre à ses clients de porter, à leurs morts, un costume fait de champignons. Celui-ci aidera à la décomposition du corps et neutralisera les toxines qui peuvent se retrouver dans le sol.

À Seattle, on offre aux gens de devenir du compost après leurs morts. Avec une technique reconnue par les autorités gouvernementales, l’entreprise offre d’enfouir le corps dans des agrégats qui aide à une décomposition rapide.

Encore dans les nouvelles tendances écologiques, que diriez-vous si la graisse de votre corps pouvait être recueillie et qu’en y ajoutant des minéraux, vous deveniez un élément nutritif lors de la plantation d’un arbre. Et bien ce sera possible dans les prochains mois, une compagnie de l’Italie a déposé les brevets de cette innovation.

Comme dernier exemple, et non le moindre, laissez-moi vous parler de l’entreprise Neptune et de son offre.

Au large de la côte de la Floride, Neptune offre de placer les cendres d’une personne dans un mausolée installé en pleine mer sur un récif artificiel.

Vous avez bien compris, les familles qui veulent aller voir le défunt doivent le faire en plongée sous-marine, rien de moins. En plus d’être vraiment spécial, le récif artificiel améliore l’habitat de nombreuses espèces animales et végétales de la mer.

Il est vrai que nous n’avons pas eu encore ce genre de demande, mais le jour n’est pas loin où nous aurons à offrir ces services, pour le moins très spéciaux. Prenons l’exemple des bijoux funéraires, il y a 5 ans, la demande était quasi inexistante. Aujourd’hui, le bijou fait partie intégrante de notre offre de service et les gammes de produits n’ont qu’augmenté depuis les dernières années.

Est-ce que la demande a créé l’offre, bien entendu, mais elle créer aussi les opportunités. Il nous faut faire partie du changement, à l’écoute de notre client, qui lui est dans le changement.

Là pour vous, avec et dans le changement.

-Marie Eve Garneau

Partager/imprimer

3 thoughts on “Les choses changent et évoluent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *